Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 15:31

pourcentage.jpgVoilà une solution fort intéressante pour ceux qui veulent investir à long terme dans l'immobilier : La SCPI PFO2

 

Elle est unique en son genre, car elle a intégré dans sa politique de gestion et d'acquisition des critères précurseurs de performances énergétiques novateurs.

 

Rappelons qu'une SCPI dégage l'investisseur de toutes les contraintes liées à la location des biens. De plus cette SCPI n'acquiert que des locaux professionnels, ce qui permet d'obtenir des résultats régulièrement supérieurs au marché locatif des particuliers.

 Les SCPI offrent de belles performances.  La SCPI PFO₂ se distingue par une politique d’acquisition qui intègre la performance énergétique des immeubles. Première SCPI « verte » du marché elle offre, avec une capitalisation de plus de 1 Md€, une solide mutualisation du risque.

  Taux de distribution** en 2016 = 4.55 % *

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
 

* Taux de distribution : Distribution sur Valeur de Marché. Il correspond à la division : du dividende brut avant prélèvement libératoire versé pour l'année n par le prix de la part acquéreur moyen de l'année n.

 

Pour avoir toutes les infos :

http://www.perial.com/PERIAL/Produits/SCPI/PFO2

 

 

Pour en savoir plus et souscrire : la fiche contact

 

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 09:36


Après trois réunions publiques ayant rassemblé une centaine de personnes, l'association EcoHabiter 30 a vu le jour à Nîmes, pour créer les conditions de l'émergence de projets d'habitat groupé écologique en auto-promotion dans le Gard.
EcoHabiter 30 veut faire connaître les principes et potentiels de l'habitat groupé écologique auprès du grand public, des médias, professionnels, collectivités… EcoHabiter 30 est surtout un lieu de rencontre pour trouver vos futurs voisins et ensemble décider le lancement de votre projet d'habitat groupé.

Ateliers réservés aux adhérents pour aborder les aspects techniques, économiques, juridiques et les enjeux, potentiels, contraintes, méthodes…

Prochaines soirées publiques avec débats, témoignages, accueil de nouveaux adhérents…

vendredi 15 janvier et 2 avril 2010, à 20 h,

à La Courte Echelle, 11bis rue de Genève - 30000 Nîmes.

Toute l'actualité sur :
www.ecohabiter30. org.

P.S. Je suis le trésorier de cette association, j'invite tous à venir nous rejoindre ......
uZEGE


Les dernières infos sur le projet en Uzège : Voir son blog

Repost 0
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 00:00

logo-ademe.gifL'Ademe à développé un comparatif de prêts dédiés aux économies d’énergie proposés par les différentes banques françaises. 

grenouille.gif



Pour plus d'infos : Cliquez ici  Ademe

 

Pour comparer les offres : Comparateur

 

 


L'offre est large ! A chacun de choisir son fournisseur.

Si vous avez des retours d'expérience, souhaitez des conseils ou simplement échanger sur ce sujet il suffit de réagir à cet article ..............

 

N.B. : Lé règlementation évolue rapidement. Il est difficile d'être en permanance au courant des denières évolutions ! 

Repost 0
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 08:51
LU dans ECO-LIFE :  

2 mars 2009. - Tels sont les mots prononcés par Jean-Louis Borloo, lors du lancement de la mise en oeuvre opérationnelle du Plan Bâtiment Grenelle, le 26 février dernier.


" Nous sommes à un virage en matière d'emplois, de techniques, de savoir faire, extrêmement important", poursuit-il. "Le Grenelle est une période de travail intense, sujet par sujet. Nous avons construit tous ensemble une feuille de route sur le bâtiment neuf et existant. Le neuf, c'est fait, c'est voté. Maintenant, il faut nous occuper du grand chantier de l'existant ". Et de rappeler que l'hexagone compte 30 millions de logements, dépensant, en moyenne, 270 kwh par m². Le coût total de la rénovation de ces derniers s'élèverait pour le moment à 600 milliards d'euros. " La bataille est absolument majeure. Sa caractéristique c'est qu'elle ne peut se faire qu'avec méthode. C'est le sens de la présence de Philippe Pelletier", nommé président du comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle
. "La bataille d'économie d'énergie des bâtiments mobilise l'ensemble des acteurs, mois après mois".

Ces acteurs seront représentés dans le comité stratégique et piloteront les différents chantiers.
" Le bâtiment est le premier chantier mondial pour lutter contre les émissions de CO2. La France ne s'était pas penchée dessus très violemment, elle l'a fait un peu plus tard que les autres. Donc sa capacité de progression est gigantesque".

 

Si la France a pris du retard en la matière, le ministre de l'Ecologie se félicite néanmoins de l'avancée du Grenelle : "On va un peu plus loin que prévu dans le Grenelle, avec un peu plus de moyens financiers. Nous allons plutôt plus vite et je pense plutôt plus forts ".

 

 


Afin d'aider très concrètement les Français à réduire leurs factures d'énergie et contribuer ainsi à baisser les émissions de gaz à effet de serre, l'éco prêt à taux zéro, l'une des mesures phare du Grenelle, sera actif dès le mois d'avril. Un premier pas vers une autre façon de concevoir l'habitat, plus raisonnée et plus raisonnable.

 


Tout le monde doit se lancer dans ce chantier gigantesque : Pour ma part, je vous conseille de consulter l'expert GREENEO le plus proche : en savoir +

De mon côté je reste à l'affut des opportunité de prêt qui existent pour la construction du neuf, la rénovation de l'ancien et toutes autres situations liées à l'immobilier qui respecte l'environnement : Placement Photo-voltaïque, défiscalisation HQE, Auto-promotion, habitat groupé, ....

Dernière informations en date du 23/3 paru dans www.patrimoine.com

Selon le dernier baromètre de Meilleurtaux.com sur les taux des crédits immobilier accordés aux particuliers, publiés en fin de semaine, on trouve actuellement, pour un prêt à taux fixe sur 15 ans, des taux compris entre 4,25 et 4,45 % et, pour un prêt à taux variable, des taux compris entre 3,50 et 3,80 %.

"L'essentiel de la baisse s'est faite au premier trimestre 2009. Nous tablons sur la stabilité des taux jusqu'à la fin de l'année et n'anticipons pas de nouvelles baisses sur les taux fixes", a indiqué Frédéric Senan, directeur général du courtier sur Internet au quotidien "Les Echos".



Voir :
- le descriptif du placement photo-voltaïque

- des informations sur la défiscalisation HQE

- le site d'une association qui assure la promotion de l'habitat groupé et écologique


Repost 0
29 septembre 2008 1 29 /09 /septembre /2008 09:20



L'autopromotion, une nouvelle voie vers l'habitat durable

Le concept d’autopromotion et simple : des particuliers se regroupent  afin de concevoir, de financer et de réaliser ensemble un projet  immobilier, conçu pour répondre aux besoins d’espace, aux attentes  sociales ainsi qu’aux possibilités de financement de chacun. Après un  développement intense de cette solution dans le Nord de l’Europe (150  projets réalisés dans la seule ville de Fribourg, D) des initiatives  émergent un peu partout en France.

Les avantages sont nombreux :

- Les personnes conçoivent et réalisent des habitats qui  correspondent avec précision à leurs besoins et attentes (espaces,  équipements, qualité environnementale...), possibilité qui n’existe  pas sur le marché conventionnel alimenté avec une offre forcément  standardisée par les lotisseurs, promoteurs ou bailleurs sociaux.

- Les programmes prévoient souvent des équipements et espaces  mutualisés (buanderie, salle de fête, chambres d’amis, aire de jeu,  jardins ou potager...).

- Le processus permet de rencontrer les futurs voisins bien avant  l’emménagement et de partager avec eux l’histoire passionnante de la  réalisation du projet. Ce principe permet de passer à un voisinage  choisi et d'éviter un voisinage subi.

- L’autopromotion permet une économie de 15 à 20% par rapport à un  logement du marché privé à qualité égale compte tenu de l’absence de  certains frais (commercialisation, certaines assurances, frais de 
gestion et financiers diminués) et de marge bénéficiaire que le  promoteur conventionnel intègre dans le prix. Une économie  supplémentaire de 20% peut être réalisée par la prise en charge de  certains travaux de finition par les acquéreurs. L’autopromotion  ouvre ainsi un accès à des logements de très grande qualité à des  foyers avec des moyens modestes.

Le concept d’autopromotion rencontre un vrai succès dans le nord de  l’Europe et notamment en Allemagne où certaines villes réservent  aujourd’hui 15% du foncier destiné au logement à ces groupes. 150  projets ont été réalisés dans la seule ville de Fribourg depuis 15  ans. Aujourd’hui de nouvelles initiatives émergent un peu partout en  France.

« Promotion » versus « Autopromotion » : une nouvelle voie plus durable

La promotion immobilière produit un habitat dont la durabilité est  structurellement limitée par la rupture et l’opposition d’intérêts  entre producteur (maître d’ouvrage) et usager (maître d’usage) qui  achète in fine une production nécessairement standardisée pour être  rentable et qui crée des ensembles en « monoculture » sans mixité  sociale. Le promoteur cherche naturellement le profit immédiat et non  la performance globale à long terme. L’autopromotion apparaît quant à  elle structurellement plus qualitative du fait que le propriétaire  est l’usager final et conduit lui-même l’entreprise de construction  de son habitat. Sa perspective est la performance, la qualité d’usage  et la valeur patrimoniale à long terme.

L’autopromotion : un réveil de la société civile

La mise en oeuvre du développement durable suppose une révision  qualitative des objectifs et des moyens et, le cas échéant, une  remise en cause des pratiques ou des structures en place. Les maîtres  d’ouvrages publics ou semi publics (aménageurs, bailleurs sociaux)  sont à ce jour dans une phase de transition et expérimentent 
l’application du développement durable, que ce soit sous forme de  démarche HQE certifiées ou non.

Les promoteurs privés observent l’évolution du marché mais les  changements culturels et techniques induits par une démarche durable  représentent pour eux des risques et des investissements. L’approche  du coût global n’a aucune importance pour un promoteur dans la mesure  ou il n’est pas concerné par l’exploitation des logements qu’il  construit. Enfin, l’argument du marketing durable ne semble pas  encore avoir été entendu. Le résultat de cette inertie est l’absence  presque totale de logements collectifs performants sur le marché privé.

Qu’en est-il du reste de la société civile ? Dans le milieu de  l’habitat, l’autopromotion marquerait de son côté une heureuse  évolution de la société civile vers plus de responsabilité et de  durabilité, une évolution caractérisée par une démarche de citoyen  responsable qui prend en charge son besoin en logement et ne se  contente pas d’acheter un produit fini. Il se libère de la dépendance  de l’offre standardisée, des aides au logement ou d’un logement  social. Ce serait un témoignage de confiance en l’intelligence  collective et un engagement à construire son cadre de vie physique et  social, à l’opposé de la démarche individuelle et isolationniste de  la maison individuelle.

Perspectives en France

“ Saurons-nous également en France, pays traditionnellement  centralisé où l’on attend tout des pouvoirs publics, faire également  confiance à la société civile et rediriger les énergies des  particuliers vers cette voie de l’autopromotion ? Doit on laisser les  politiques et experts conduire seuls le débat sur la ville durable et  faire confiance aux seuls aménageurs et maîtres d’ouvrages  professionnels pour la construire ?

Avec une diffusion croissante du concept du développement durable et la montée d’une responsabilisation citoyenne « le DD est l’affaire de  tous », n’est il pas temps de favoriser chez le citoyen l’initiative  de « construire ensemble » (parce que « l’union fait la force ») son  cadre de vie physique mais aussi social ? Ce faisant préparer un «  vivre ensemble » plus convivial et plus solidaire ?

Ce faisant, n’y-a-t-il pas parmi les 60 millions de français un  potentiel formidable de maîtres d’ouvrages capables de contribuer à  relever, aux côtés des pouvoirs publics et des professionnels de la  construction, le triple défi d’un développement urbain durable, du  droit au logement effectif et de la cohésion sociale ?”

Nous avons aujourd’hui le choix entre les avantages nombreux de  l’autopromotion et un logement très cher et standardisé par un  promoteur conventionnel.

Et puisque nous avons le choix ...

Pour plus d'infos :

Un site : Toits de choix


Repost 0

Présentation

  • : Les placements et la finance autrement !
  • Les placements et la finance autrement !
  • : Agir pour le développement durable au travers de l'Investissement Socialement Responsable, des placements environnementaux...Voilà une façon de mettre un peu d'éthique dans la finance et les assurances !!!! JLB Placements 09 80 77 79 16 - 06 87 71 71 13
  • Contact